Corps lato sensu

Non disponible.

Ne pas avoir un corps, comme un objet que l'on tiendrait à sa disposition et que l'on pourrait à loisir domestiquer, mais être un corps.Et peut-être n'être que cela.Et vivre avec, s'en débrouiller, traîner avec soi blessures et fatigues, expérimenter plaisirs et désenchantements. Jouer, aussi, avec d'improbables gestuelles. S'aventurer au bord de la jouissance.Ainsi va le travail de Catherine Rebois autour du corps : sans cesse réactivé, sans cesse mis à la question; obsessionnel et cependant distancé.Le corps comme unique objet et fondement de là pensée.Nu toujours, présenté sur fond sombre, en noir et blanc, avec de forts contrastes, le corps offre sa sincérité et sa vulnérabilité absolues.La nudité exclut ainsi tout « marquage » social: tous sont égaux devant l'objectif.Dominique Bagué (extrait)

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres