Récit d'une émigration

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier ISBN: 9782890528710
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764610527
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782764610510
Offrir en cadeau numérique
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

Peu avant sa mort, le 1er mai 1997, Fernand Dumont a eu le temps de terminer ce dernier livre, qui possède la double qualité de tous les grands livres de mémoires, celle de raconter tout à la fois une histoire individuelle — le destin d’un homme exceptionnel — et une histoire collective — notre destin à tous. L’enfance dans la petite ville ouvrière de Montmorency, les études au parcours sinueux, le mariage, l’année en France au lendemain de la guerre, le retour au pays, la carrière de professeur à l’Université Laval : telles sont les principales étapes de son existence qu’évoque ici Fernand Dumont. Mais le véritable sujet du livre, c’est peut-être surtout la formation et l’évolution d’un esprit, l’un des plus grands et des plus lucides de notre temps. Sociologue, philosophe, historien, croyant, citoyen, écrivain, Fernand Dumont a été tout cela, et l’on voit dans le récit qu’il fait de son aventure intellectuelle combien ces rôles s’harmonisent et se répondent. Si exaltante qu’elle soit, cette aventure, cependant, oblige l’être à quitter son milieu natal et la culture qui l’a façonné. Elle l’oblige à laisser là les siens et à devenir une sorte d’« émigré ». Migration, c’est-à-dire tout à la fois rupture et solidarité, exil et mémoire. Cette relation paradoxale et passionnée avec le monde ancien et la culture première est l’un des thèmes essentiels de ce récit. C’est également l’un des thèmes, voire l’un des drames fondamentaux, de toute notre existence et de notre conscience de modernes, divisés que nous sommes entre la fidélité et la nouveauté, « émigrés » nous aussi et contraints de nous refaire sans cesse une patrie.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres